magazine-paris-berlin.com
Image default
Commerce et Economie

Apple, Nintendo, Hitachi… Comment le coronavirus menace l’économie ?

Notez cet article

Apple, Nintendo, Hitachi… Comment le coronavirus menace l’économie ?

Décrit comme une urgence sanitaire mondiale par l’OMS, le coronavirus a également des conséquences économiques très importantes. Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, abrite de nombreux fournisseurs électroniques. L’électronique grand public est l’un des secteurs les plus touchés par ces perturbations. Apple, Nintendo, Hitachi… la liste est longue.

Le coronavirus n’est pas seulement un problème de santé mondial. Décrite comme une urgence sanitaire mondiale par l’Organisation mondiale de la santé le 30 janvier 2020, l’épidémie a également des répercussions économiques majeures, notamment dans le secteur de l’électronique grand public : La Chine est le maillon central des réseaux de production. L’électronique grand public, qui est extrêmement dépendante de ces réseaux, est l’un des secteurs les plus touchés par ces perturbations causées par les nombreuses fermetures d’usines.

LES USINES FERMENT

Afin de prévenir la propagation du virus, les usines ferment à leur tour, ce qui est une préoccupation majeure pour l’industrie. “Étant donné que les principales provinces les plus touchées par le virus sont le Zhejiang, le Guangdong et le Henan, qui sont très importantes pour la fabrication de technologies, il y a évidemment un gros problème”, a déclaré Don Yew, un analyste de Morningstar à Singapour, cité par le Financial Times.

Certaines personnes avancent déjà des chiffres. Selon Strategy Analytics, les ventes mondiales de smartphones vont chuter de 2 % en 2020 par rapport aux prévisions précédentes et de 5 % en Chine à cause du coronavirus. Ces estimations sont à comparer avec les récentes annonces faites par certains géants de l’électronique.

Certains fournisseurs de jeux et d’autres secteurs de la technologie profitent du Corona

En Italie et maintenant dans toute l’Europe, les joueurs affluent sur les serveurs en ligne, certains serveurs sont saturés pendant la journée.

Logiciel VPN

En Chine, les VPN, des logiciels qui cryptent vos données et accèdent à des contenus censurés, se vendent comme des petits pains chauds. Cela reflète le besoin de la population chinoise en matière d’information et d’accès aux médias mondiaux. Ici aussi, des sites tels que mon VPN qui offrent différentes comparaisons et informations sur les VPN, ont vu leur nombre de visiteurs augmenter fortement depuis le début de l’épidémie.

Nintendo

Nintendo a vu ses ventes augmenter de plus de 200% depuis les confinements successifs en Corée et en Europe. Les stocks et la production semblent être sécurisés pour l’instant et le stock a ainsi augmenté de plus de 20% en 10 jours.

QUARANTAINE POUR LES TRAVAILLEURS DE FOXCONN

Foxconn est le premier sous-traitant mondial pour l’électronique grand public. De nombreuses entreprises technologiques dépendent d’elle pour la fabrication d’objets électroniques. Elle assemble notamment des iPhones pour Apple. Le groupe tente de rassurer quant au risque de rupture de la chaîne d’approvisionnement, affirmant avoir déjà été confronté dans le passé à l’épidémie de Sras en 2003. Cependant, Foxconn a déjà fortement révisé à la baisse ses prévisions de croissance des ventes pour 2020, anticipant une augmentation de 1 à 3 % par rapport à une fourchette de 3 à 5 % précédemment prévue.

APPLE RETARDE LA SORTIE DU NOUVEL IPHONE, NINTENDO ANNONCE DES RETARDS

Les conséquences sont très concrètes. Pour la première fois de son histoire, Apple a dû retarder la sortie de son nouvel iPhone. Les smartphones de la marque Apple sortent généralement en septembre, mais l’entreprise prévoit le lancement ponctuel d’un appareil plus abordable en mars. Tim Cook, le directeur de la firme américaine, a indiqué à plusieurs reprises que des solutions alternatives devraient être trouvées pour compenser le ralentissement causé par l’épidémie.

Les conséquences du coronavirus ne s’arrêtent pas là pour la firme Cupertino. Elle a dû fermer ses 42 magasins sur le territoire chinois et ce jusqu’au 9 février. Selon un rapport du site asiatique Nikkei, Apple a commandé 65 millions d’iPhone 11s et 15 millions pour le dernier iPhone. Mais “les fournisseurs pensent que l’épidémie de coronavirus va affecter le calendrier de production.

Apple n’est pas le seul fabricant touché. “L’impact sur notre chaîne d’approvisionnement semble inévitable”, a déclaré Mitsuaki Nishiyama, directeur financier d’Hitachi, qui a été interviewé par le Wall Street Journal. Pour sa part, le 6 février 2020, Nintendo a annoncé des retards de production sur le Switch, une console assemblée en grande partie en Chine. La firme a également annoncé que le “Animal Crossing : New Horizons” serait retardée. Shuntaro Furukawa, président de Nintendo, s’en est excusé.

Les consoles de jeux, tout comme les smartphones, les ordinateurs portables ou même les casques de réalité virtuelle, sont pour la plupart fabriquées en Chine ou à Taiwan. Il est donc probable que de nombreuses autres entreprises soient impliquées. Facebook, par exemple, a annoncé que l’Oculus Quest allait souffrir de problèmes d’approvisionnement

Une opportunités pour les US ?

Cette situation ne semble pas déplaire à tout le monde. Wilbur Ross, le secrétaire américain au commerce, a provoqué l’indignation lorsqu’il a déclaré le 30 janvier 2020 que “les entreprises devront reconsidérer leurs chaînes d’approvisionnement car après le Sras et maintenant ce virus, ces épidémies sont un facteur de risque à prendre en compte”. “Je pense que cela permettra d’accélérer le retour à l’emploi en Amérique du Nord, aux États-Unis et probablement au Mexique”, a-t-il ajouté. Le ministre a ensuite pris l’exemple d’Apple, qui prévoit de délocaliser une partie de sa production chinoise.

Pour sa part, la Banque centrale chinoise estime que le coronavirus reste une source d’incertitude pour l’économie mondiale, et que ses conséquences ne se limitent pas à la Chine. Le 3 février 2020, l’institution financière a annoncé l’injection de 156 milliards d’euros dans l’économie chinoise alors que les marchés boursiers chinois plongeaient. Car le secteur des technologies n’est pas le seul touché. Les industries chimique, automobile et textile sont également extrêmement perturbées par l’épidémie. Toyota, par exemple, a suspendu la production dans ses usines d’assemblage en Chine. Volkswagen a pris la même décision.

Related posts

Quels critères pour bénéficier des crédits bancaires ?

administrateur