magazine-paris-berlin.com
Image default
Paris

Les 5 meilleurs bars à mocktails de Paris

Pour se remettre du Nouvel An et de sa décadence alcoolisée, rien de mieux qu’un cocktail sans alcool. Le mocktail, qu’est-ce-que c’est ? C’est un mélange étudié entre mock (l’anglais pour « moquer ») et cocktail (l’anglais pour « boisson traître »). Alors, quels sont les meilleurs bars à mocktails de Paris ?

Le Mary Céleste

On connait le Mary Céleste pour ses huîtres et son happy hour dédié. Mais on en oublie souvent, à côté de ses vins blancs et autres boissons alcoolisées, ses mocktails. Savoureux et étudiés, ils ont été concoctés durant quelques temps par le roi du mocktail, Hyacinthe Lescoët, que l’on évoque dans la recommandation précédente. On les déguste dans un décor cosy à base de briques apparentes et de tables en bois. Le tout habillé par un plafond lambrissé et un éclairage tamisé. On se laisse bercer par la douce musique émanant de la platine vinyle. Et on se détend…

  • Le Mary céleste
  • 1 Rue Commines, 3e
  • Lundi – Dimanche : 18h-2h

Balagan

Balagan signifie « bordel » en yiddish. Une expression qui ne se confirme absolument pas au fond du verre. Ouvert au début de l’été 2017, ce bar-restaurant affiche complet et secoue la silencieuse rue d’Alger. On y boit du vin goûtu mais aussi et surtout des mocktails. On choisira de préférence le Green Side mixant granny-smith, concombre, verjus, fleur de sureau et ginger beer. Ça pique en bouche mais pas dans le porte-monnaie. Le prix à un chiffre s’affiche au tiroir-caisse : 9€. Une victoire après les dépenses de Noël. Pour les petits creux, on fonce sur le choux fleur rôti, une tuerie. Pour le reste, on se laisse aller au voyage sur fond de musique tel-avivienne. On quitte Balagan sur une bonne note et l’espoir d’y revenir rapidement.

  • Balagan
  • 9 Rue d’Alger, 1er
  • Lundi – Dimanche : 7h-23h30

Le Calbar

If you want to have a « slip » over à base de mocktails, Le Calebar est l’endroit qu’il vous faut. Aussi fun que son nom l’indique, l’ambiance est à la hauteur des boissons. Le sommet : le Basilou. Il est composé de sirop de basilic, de citron, de sirop de pêche et de l’indétronable star du mocktail, la ginger ale. Son prix est aussi doux que son goût à 8€ le verre. On se laisse servir au fond des confortables fauteuils Chesterfield qui habillent la pièces. Comme dans tous les sleep over, la nourriture y est abondante. On craquera pour la planche de chorizo, une spécialité de la maison. À vos couverts et à vos verres. Sans alcool la fête n’a jamais été aussi folle !

  • Le Calbar
  • 82 Rue de Charenton, 12e
  • Lundi – Samedi : 17h-2h

Pasdeloup

On y entre comme on y sort : à pas de loup. Dans ce bar qui commence à faire du bruit, on retrouve la brigade de l’Américaine Amanda Boucher, ex du désormais très connu Candelaria. Derrière le comptoir, on y shake des nectars qui vont de paire avec les petites assiettes tout aussi apprêtées. Entre les vins et les cocktails, les mocktails se bagarrent l’affiche et réussissent à s’imposer comme boissons de caractère. La première salle aux allures de chalet, tout en bois et cuisine ouverte, cache une salle bien plus cosy qui donnera beaucoup plus de saveurs à la soirée. On ne se lasse pas des deux ambiances proposées à l’image des boissons alcoolisées ou non. Tout ici donne envie de se blottir toute la soirée et de ne jamais partir de la tanière. On y hiberne volontiers.

  • Pasdeloup
  • 108 Rue Amelot, 11e
  • Dimanche – Jeudi : 12h-15h / 18h-01h // Vendredi – Samedi : 12h-15h / 18h-2h

A lire aussi

Forum des Halles : le nouveau ventre de Paris

administrateur

Les meilleurs piano bars à Paris

administrateur

Sélection de 5 bars à vin où parader à Paris

administrateur

Les bons plans pour fêter Thanksgiving à Paris

administrateur

Top 7 des restaurants végétariens à Paris

administrateur

Palais des Congrès de Paris : tout ce qu’il faut voir et savoir !

administrateur