magazine-paris-berlin.com
Image default
Bon Plans Paris

Le Marais des jolies choses

Le soleil parisien de ces derniers jours a eu le bon goût de ne pas déserter nos week-ends. Résultat : de belles et chaudes journées à lézarder, bouquiner, se balader et retrouver une douceur de vivre que l’on avait oubliée, la faute à un hiver précoce particulièrement coriace.

J’admire les Parisiens qui tombent la chemise dès l’arrivée des premiers rayons, moi qui ne renonce qu’à mon pull que lorsque les 25 degrés sont officiellement dépassés. Dans le quartier du Marais dimanche, c’était un défilé de robes légères, tops fluides, sandales chic et autres gourmandises estivales. Les quais de Seine rassemblaient les plus téméraires, toutes jambes dehors, torses nus et caleçons apparents. Non non, les Parisiens n’attendent plus Paris Plage pour montrer leurs fesses.

J’ai hésité à vous montrer les séries de popotins… et puis non

Le Marais est un incontournable du dimanche : il y a toujours de l’animation, notamment parce que la plupart des boutiques sont ouvertes. Drôle d’endroit que ce quartier dans lequel de sublimes  hôtels particuliers du VXIIIe et une ribambelle de boutiques bobos se partagent des rues de carte postale, conformes à l’idée que l’on se fait d’un Paris historique idyllique. Sauf que Voltaire est ici reconverti dans la vente de pulls à tête de mort. Impossible de manquer ces boutiques qui quadrillent le quartier avec une rigueur implacable, allant jusqu’à occuper les plus belles bâtisses du coin.

Dehors, une tourelle de conte de fées. Dedans, des pulls à 250 euros signés Zadig et Voltaire

Bon, je ne vais pas vous la jouer rebelle anti-consumériste trop longtemps, il faut bien dire que les boutiques du Marais sont un régal pour les yeux. De jolis objets, des petites babioles originales de La Chaise Longue aux robes colorées chez Manoush, Ba&sh, Maje & co…

Ce matin, un lapin (@Manoush) Je n’ai aucune idée de la fonction de ce canard (@La Chaise Longue) Importable ? Certes. Tout de suite, on se voit mieux là-dedans (@Ba&sh)

Après cette débauche pour les yeux (à défaut de l’être pour le porte-monnaie), il faut ensuite s’éloigner de la rue des Francs-Bourgeois pour découvrir un Marais plus tranquille, du côté de la rue Charlemagne et des bords de Seine. Derrière l’église Saint-Paul se cache un endroit étonnant à l’abri des regards, le village Saint-Paul. Là, c’est ambiance brocante et sieste ombragée en terrasse. On flâne entre les antiquités de tous bords, on profite d’un calme inouï dans l’intimité des petites cours.

Passage tranquille De belles rencontres A l’entrée du village Saint-Paul Flâneries de brocanteurs Des envies d’évasion De nombreuses terrasses au village Jolies dorures Vieux livres Celle-là, je ne vous la commente pas, bande de voyous

Et vous, le Marais, vous l’aimez comment ?

 

A lire aussi

Une soirée sur la Seine avec les bateaux Parisiens

administrateur

Salsamenteria Di Parma à Paris : avis sur le restaurant

administrateur

Chez mémé, bons petits plats en série

administrateur

Babel concept store, pour les fans de déco vintage

administrateur

L’Echappée Spa, comme à la maison… mais en mieux

administrateur

Blueberry : les meilleurs makis de Paris

administrateur