magazine-paris-berlin.com
Image default
Bon Plans Paris

Un an après, ce que je retiens des Box Beauté

Il y a à peu près un an naissait un phénomène qui a rendu pas mal de filles hystériques (moi la première) : les Box beauté. Est-il besoin de vous représenter le concept ? Chaque mois, pour une somme allant de 13 à 15 euros, on reçoit un coffret rempli de miniatures beauté. J’ai d’abord craqué pour la JolieBox, avant de me désabonner en décembre. Je suis passée à My Little Box en janvier, et aujourd’hui… je nage en plein doute. L’occasion de faire le bilan. Voici donc ce que je retiens de cette année de box beauté.

Collection de Little box au bureau

1/ Les box ont partiellement tenu leur promesse

Grâce aux box, j’ai vraiment découvert quelques produits géniaux. Je me souviens très bien de la Joliebox du mois d’août 2011, une merveille où j’ai notamment pu trouver le soin contour des yeux d’Aïny (en full size, entendez le vrai produit taille réelle), un masque Doux Me, et le baume Carmex, que je ne connaissais pas encore et qui est devenu une marque fétiche. A ce moment-là, j’étais vraiment enthousiaste, j’ai cru que chaque mois me réserverait autant de belles surprises. Erreur !

 2/ Les box nous ont bien réservé des surprises… mais pas toujours bonnes !

L’effet de surprise fonctionnait bien au début, parce que les produits étaient généreux et on était rarement déçues. On en avait pour son argent, quoi. Et puis petit à petit on s’est rendues compte que les contenus n’étaient pas toujours à la hauteur : telle crème pour le corps avait un format microscopique, telle marque était inconnue au bataillon… La promesse d’origine était de nous faire découvrir des produits de niches, plutôt positionnés luxe. Et très vite on s’est retrouvées avec du Petit Marseillais, du Nivéa et du L’Oréal : pour la découverte, on repassera.

3/ Les box nous rendent jalouses

Plus les box se sont fait connaître, plus il y a eu d’abonnées, et moins il y a eu de produits pour tout le monde. Du coup, assez rapidement, une même marque de box a commencé à envoyer des compositions différentes. Ainsi, vous pouviez vous retrouver avec une crème anti-âge alors que votre copine avait droit à la crème pour les mains. Au début, ça surprend. Le pire, c’est quand certaines abonnées ont droit à un produit bonus : par exemple, certaines abonnées de My Little Box ont reçu en avant-première l’huile pour le corps de Caudalie. Et toujours la désagréable impression que ça ne tombe jamais sur soi.

4/ Les box beauté ne sont pas si nombreuses

Il y a Joliebox, Glossybox, et… quelques outsiders qui sont toujours là (My Little Box n’est plus une box beauté depuis cette rentrée). Et au final, j’ai l’impression que le concept pourrait être encore mieux exploité : on pourrait avoir des box beauté thématiques par âge ou type de produits (bio, luxe…). Il y a quelques mois, le concept de la Box Carmine m’avait séduite : de vrais produits de niches, un graphisme à part… je me suis abonnée, et avant même de recevoir ma première box, j’ai reçu un mail m’annonçant que Carmine avait été reprise par Glossybox. Retour à la case départ, car pour moi Glossybox et JolieBox c’est vraiment la même chose.

Bref… le concept s’est essouflé.

Le déclic : My Little Box de ce mois de septembre (la fameuse) maintenant orientée Lifestyle. L’idée de passer à une box plus généraliste me plaisait mais le contenu n’a pas été au rendez-vous. Pour la première fois, le prix de la boîte n’est même pas remboursé : il n’y avait pratiquement rien dedans. J’ai décidé de laisser une dernière chance à My Little Box, mais si en octobre c’est aussi décevant, j’arrête tout ! Et alors… je tenterai peut-être GlossyBox, ou… rien du tout. On verra !

Et vous, avez-vous testé les Box Beauté ? Qu’en retenez-vous ?

 

A lire aussi

Des idées cadeaux pour les gourmands #Noël

administrateur

Mes bons plans du tour de tables La Fourchette

administrateur

Balade au musée de la vie romantique

administrateur

Petits délices chez Pierre Hermé

administrateur

Un nouveau Frog, le Frog Revolution à Bastille

administrateur

L’Incontro, la bonne adresse du quartier Saint-Michel

administrateur