magazine-paris-berlin.com
Image default
Paris

8 salles de sport à tester à Paris

Les super-pouvoirs n’existent pas que dans les films. Ils se manifestent aussi dans les salles de sport. Revue des adresses qui sauront vous faire suer et vous transformer en héros du quotidien.

L’offre, déjà riche et plurielle, n’en finit plus de s’affiner notamment dans la tendance. Peu importe sa discipline de prédilection, tous les arrondissements offrent des salles de fitness à celles et ceux qui veulent renforcer leur galbe fessier et tour de biceps, ou tout simplement se mettre au sport.

Mutant au Tigre Yoga Club

Sous l’appellation « équilibre et fondations », le cours le plus insolite du Tigre Yoga Club. Une séance mise en scène par un ancien sauteur à la perche, pro du cirque et spécialiste en musicothérapie, Raphaël Doub. À l’épreuve : des filles en majorité, des adeptes du yoga, du pilates et quelques contorsionnistes en puissance. But du jeu : une heure d’exercices et de postures d’équilibriste autour d’un accessoire star : le skate, le cerceau, le ruban, la balle… En pratique : muni d’un ou deux cerceaux, enchaînement de postures généralement pratiquées au pilates, séances de gainage, d’abdos, d’étirements, d’extensions et du jonglage tout seul ou à deux pour travailler l’alignement, la concentration et la coordination. Verdict : à moins de quelques souvenirs de séances de gym, le risque de passer pour une otarie de cirque existe. Rires et décontraction bienvenus donc. Reste le résultat, un renforcement musculaire général, une posture de danseur visible dès la sortie. Après l’effort : un passage au bar Wild & the Moon pour une dose de végétal et de nourritures healthy. Le jus à la spiruline ne transforme personne en Hulk mais aide à y croire.

  • Tigre Yoga Club 11, rue du Perche, 3e
  • M° Rambuteau

Indestructible à Blanche

Le nouveau club Blanche à Pigalle vient d’ouvrir et déjà des cours sont cultes comme la Shadow Boxe. Un cours de préparation pour les boxeurs, revu en mode fun et dispensé par Amadou, vice-champion du monde de boxe thaï. À l’épreuve : 24 candidats, garçons et filles. But du jeu : 1 h 15 de cardio et de renforcement musculaire avec enchaînement d’ateliers physiques pour regonfler le tonus et les muscles. En pratique : échauffement général sous perfusion rap (Eminem pour se lancer), puis mode commando à coups de séries d’altères, de planches, de pompes, de squats, de birdies, de cordes à sauter… L’épreuve de la chaise rend la partie sadique, et tout le monde peut se la jouer Rocky ou Million Dollar Baby lors des séances de coups de boxe (crochets, directs, uppercuts…) à décocher seul(e) face au miroir. Verdict : rinçage total après la première série pour les non-habitués, défoulement général – vous pouvez tenter d’en mettre une au vice-champion du monde thaï –, et bonne initiation ludique à la boxe. Option : le cours du samedi avec sacs de boxe et séances pieds et poings pour aller plus loin. Après l’effort : la piscine de Blanche, boîte minérale de 20 m de long et 10 de large, sublime et parfaite pour décompresser.

  • Blanche 21, rue Blanche, 9e
  • M° Liège

Illusionniste à Montgolfière

À l’origine fabrique de montgolfières, le nouveau « social sport club » installé rue Yves Toudic ouvre sous son immense structure en verre et bois (18 mètres de hauteur) autour de classes de fitness sans frime ni compèt’. Parmi elles, le « rope any style », un cours de cordes ambiance colonie de vacances avec rires et bon esprit au programme. À l’épreuve : filles en premier, garçons à la suite. But du jeu : une heure d’exercices où passer de la battle rope – longue corde ondulatoire pour déménageur –, à la corde à sauter classique et au double dutch, deux grandes cordes longues de 3,50 mètres tournées par deux personnes et entre lesquelles il faut sauter (les pros enchaînent eux les figures). Verdict : cool mais physique à la longue, la séance fait travailler le cardio et renforce à peu près tout, les muscles du bas surtout. Pas besoin d’être un pro de la corde, le but est de se détendre, d’agir en groupe et de se rappeler aux bons souvenirs d’enfance. Après l’effort : un jus de fruits naturel ou un cocktail au comptoir du restaurant Season, une bibliothèque ouverte et certains soirs, concerts et happenings.

  • Montgolfière 25, rue Yves Toudic, 10e
  • M° République

Surhumain chez Episod

Nouvelle adresse à République (deux autres spots sont situés place de Clichy et à Bourse), Episod fait dans le club fonctionnel futuriste. Après s’être inscrit via le site, direction le studio, trois étages dédiés au yoga, boxing, cycling… et au rowing. Un cour de rameur en français, dicté au micro par un pro, Johnny, et qui réunit une vingtaine de machines de compèt’. À l’épreuve : filles et garçons 50/50. But du jeu : 45 minutes de rame alternant séances de tir et exercices au sol avec planches, épreuves de sac à la Rambo, squats, birdies… sous les encouragements du prof et parfois les cris des élèves. Verdict : mieux vaut oublier les séances de rameur à la maison, ici la technique n’a rien à voir. Elle a été dictée par un champion olympique d’aviron, fait travailler le bas du corps et crée un mouvement plus naturel. L’enchaînement des exercices au sol combinés au déchaînement à la rame pour ne pas finir dernier, font se dépasser. Après l’effort : passage aux vestiaires, les mieux garnis de la capitale avec soins tonique ou hydratant pour la peau, gel sculptant pour faire sortir les abdos et déo, le tout en libre-service. Jus de fruits au bar à 3,50 € et bonne humeur générale. Seul hic : tout est ici en anglais, du « welcoming » au « drop your stuff », ça frise parfois le ridicule.

  • Episod 14, place Jacques Bonsergent, 10e
  • M°Jacques Bonsergent 

Force animale à l’Usine Beaubourg

Combinant pilâtes et TRX, le cours « suspensions pilâtes » (photo ci-contre) proposé à l’Usine (le club vient d’ouvrir sa cinquième adresse à Saint-Lazare) fait la promesse de vous faire planer, pas à 10 mètres du sol, mais à distance raisonnable du parquet. Une séance dispensée par une pro du pilâtes, brésilienne d’origine, Flavie. À l’épreuve : filles et garçons mélangés, débutants bienvenus. But du jeu : 1h d’exercices alternant gainages et postures de pilates à l’aide de sangles TRX. En pratique : à l’aide de sangles donc, vous alternez les positions sur sol et les positions aériennes, parties de jambes en l’air, écartèlements parfois, envols façon Birdy sans vertiges, jeux de balançoire, renversements façon Spiderman parfois et lâcher-prise tout le temps. Verdict : plus physique qu’il n’y paraît, vous sortez trempé. La séance travaille sur l’équilibre, le maintien, affine les muscles profonds, fait prendre conscience de toutes les parties de son corps – celles qu’on ne travaille jamais -, et relaxe l’esprit grâce aux exercices de respiration qui rythment chaque posture. On en sort tonifié, plus souple qu’en entrant. Après l’effort : encore de l’effort avec la séance d’abdos qui suit le cours. Jouable.

  • Usine Beaubourg 16-20, rue Quincampoix, 4e
  • M° Châtelet

Sumo / L’Observatoire panoramique de la Tour Montparnasse

Après la zumba et les cours de yoga, la terrasse de la Tour Montparnasse accueillera du 19 octobre au 4  novembre des matches de bubble foot. Un sport délirant où tous les joueurs s’enferment dans une bulle de plastique et tentent de marquer un but.

  • Sumo / L’Observatoire panoramique de la Tour Montparnasse 33, avenue du Maine, 15e
  • M° Montparnasse

Samouraï / Champion Spirit Rive Gauche

Le nouveau club de sport de la rive-gauche à Beau passage, et ses 1 000 m2 d’espaces devraient faire parler en cette fin d’année. Outre les cours de gymnastique, de karaté et de boxe, le club lance des cours de sabres japonais guidés par un moine shaolin. La méthode parfaite pour devenir serial killer ou maître des arts martiaux. À découvrir aussi : les classes de ballet menées par une danseuse du Bolchoï.

  • Champion Spirit Rive Gauche 14, boulevard Raspail, 7e
  • M° Rue du Bac

Spiderman / Arkose Nation

Dix ans après New York, Paris s’intéresse aujourd’hui au block Park, entendre l’escalade de bloc ou l’escalade en milieu urbain. Après Montreuil en 2013, Arkose vient de lancer sa première salle à Paris, quartier Nation, un espace de 1 000 m2 logé dans une ancienne manufacture de blouses d’écoliers. Amateur ou pro l’endroit décline des dizaines de parcours à grimper, un sauna, une zone d’étirements et un resto.

  • Arkose 35, rue des Grands-Champs, 20e
  • M° Buzenval

A lire aussi

5 bars sur les quais de Seine pour un apéro printanier

administrateur

Top 5 des musées les plus insolites et improbables de Paris

Irene

Restaurants Paris 16 : les meilleures adresses

Irene

Ces choses étonnantes que l’on peut faire la nuit à Paris

Irene

Quels sont les bars sympas à République ?

administrateur

Qu’est-ce que le syndrome de Paris ?

Irene