magazine-paris-berlin.com
Image default
Bon Plans Paris

City-guide Paris : que faire autour de l’Opéra ?

Début septembre, je vous parlais d’une nouvelle rubrique en préparation… et bien la voici ! J’inaugure avec cet article une série de city-guide parisiens. L’idée, c’est de vous faire partager mes bonnes adresses autour d’un quartier à travers un reportage photo réalisé par Agathe, qui m’accompagne sur cette rubrique.

Nous sommes donc entrées dans le bain samedi dernier, et l’expression n’est pas seulement métaphorique. Pour cette première séance, nous avons tout simplement eu la météo la plus pourrie de ces derniers mois. Il a plu non stop, et on a dû ruser pour réussir à prendre des photos correctes ! On a fini la journée trempées mais avec le sentiment d’avoir relevé un sacré défi, on a pris beaucoup de plaisir à préparer ce reportage, j’espère de tout coeur que ça vous plaira.

Pour cette rubrique, j’ai envie de vous proposer un fond musical pour la lecture du billet (je sais, c’est déjà vintage). Pardonnez mon manque d’originalité pour cette première, mais je ne vois personne d’autre que Gene Kelly pour restituer l’atmosphère de cette journée pluvieuse mais heureuse. Et c’est l’occasion de vous rappeler que Singin’in the rain reprend dès fin novembre au théâtre du Chatelet, je vous en avais parlé ici, c’est une merveille et il reste des places… Allez-y !

En attendant, ouvrez vos parapluies, et partons du côté de l’Opéra. Au moins aussi adulé par les touristes que la Tour Eiffel, l’Opéra Garnier fait aussi rêver les Parisiens. Autour de lui, de grandes avenues imposantes drainent un trafic incessant qui mêle visiteurs en goguette et travailleurs pressés.

Opéra, ce n’est pas le quartier dans lequel on se donne rendez-vous, trop touristique, trop cher. Mais son emplacement au centre de Paris, et la proximité des grands magasins fait qu’on s’y trouve parfois un peu par hasard, happé par la beauté indiscutable de ce monument adulé. L’Opéra Garnier n’est pas le seul atout du coin… alors voici la liste de mes incontournables à faire autour de l’Opéra.

Gravir les marches de l’Opéra

L’Opéra Garnier fascine par son architecture gigantesque et flamboyante, mais surtout par l’imaginaire qui se met en marche lorsque l’on foule ses marches. C’est la vision des petits rats et des danseuses de Degas, les bruits feutrés d’une répétition avant le spectacle, les couleurs des tutus tourbillonnants, les notes du lac des Cygnes de Tchaïkovski, et la légende du fantôme de l’Opéra. Alors on peut (et c’est fortement conseillé !) s’offrir un billet pour l’un des ballets mythiques qui se joue ici, mais avant, il faut prendre le temps de s’assoir sur les marches et de rêver un peu. 

Prendre un petit-déjeuner tardif à l’Edouard 7

Prenons l’avenue de l’Opéra, cette riche artère typique des avenues haussmanniennes. Les boutiques de luxe côtoient les grandes banques, et tout ici semble être à portée de vue. Tout ? Non. Il y a des pépites un peu moins tape-à-l’oeil. Poussez la porte de l’Edouard 7, l’hôtel de luxe historique du quartier. Demandez une place au bar, et profitez d’un décor feutré de velours. Un café ou un petit déjeuner complet : peu importe ce que vous choisirez, ce qui compte ici c’est la qualité du temps que l’on prend… pour soi. Bon à savoir : le lieu dispose d’un très beau et bon restaurant, et le bar est ouvert toute la journée de 11h à minuit, avec happy hours de 16h à 20h.

Bar et restaurant Edouard 7, 39 avenue de l’Opéra, Paris 2

Visiter le musée et la boutique Fragonard

La parfumerie Fragonard, l’une des plus anciennes parfumeries de Grasse, a ouvert sa première boutique rue Scribe en 1936. C’est aussi ici que la marque a ouvert son petit musée du parfum dans les années 1980. Le jour de notre balade, la maison inaugurait un tout nouveau musée, non loin de la rue Scribe, au Square Louis Jouvet.

Un vaste endroit dédié au monde du parfum, de sa fabrication à ses plus beaux détails de raffinement. Flacons précieux, collection d’étiquettes anciennes, boîtes à senteurs… mon objet préféré, c’est le pommander (aussi appelé pomme de senteur), ce bijou en forme de sphère composé de compartiments remplis d’onguents. Malheureusement les photos étaient interdites, alors on vous montre seulement ici le joli sol et le hall d’entrée du musée.

Bien entendu, en sortant du musée vous pourrez accéder à une boutique des produits Fragonard. Libre à vous de craquer, je suis pour ma part très fan des créations de la maison. Le luxe accessible, c’est par exemple cette collection de savons sculptés en forme de fleurs, nichés dans des boîte métalliques aux couleurs chatoyantes : le jardin de Fragonard. C’est aussi cette collection de parfums rétro à des prix très correct, ou cette collection de pochettes brodées pour ranger ses petites affaires avec la plus grande délicatesse. Parisian way of travel.

Fragonard, musée 3-5 Square Louis Jouvet (entrée gratuite) et boutique attenante

Déguster un burger chez Mamie Burger

Trouver une adresse pour déjeuner ou dîner pas trop cher dans ce quartier n’est pas une mince affaire. Pour les envies de réconfort à base de frites et de cheddar fondu, je vous recommande le Mamie Burger caché dans la rue de la Michodière.

Derrière la petite porte se cache une salle tout en long, dans laquelle il y a souvent des places libres. Pour environ 15 euros, on s’offre ici une bonne pause dans un cadre très chouette, un peu New-Yorkais, un peu frenchie. Les burgers s’appellent “Papi Dédé” ou “Tata Monique”. Les plus gourmands les arroseront d’un milkshake Oréo…

Mamie Burger, 16 rue de la Michodière

Se prendre pour une danseuse étoile chez Repetto

Aller chez Repetto, c’est goûter un peu de l’esprit de l’Opéra Garnier. La boutique située rue de la Paix est la plus belle de toutes les boutiques de la marque, on y retrouve tous les produits du monde de la danse mais aussi leur fameuse collection de chaussures de ville, qui forment une ronde colorée des plus désirables. Et que dire de leurs grands cabas ornés de rubans, et de leur toute récente collection de vêtements qui évoquent le monde de la danse ? Sublime. J’aime tout. Alors oui, c’est cher, mais ne vous privez pas du plaisir d’entrer dans la boutique.

Petit secret : à côté des bouteilles de leur eau de parfum, il y a un porte-clé ravissant composé d’une petite danseuse et des fameux rubans rose ballerine, au prix très sage de 12 euros. Un cadeau parfait pour toutes les rêveuses.

Repetto, 22 rue de la Paix

Prendre un café chez… Starbucks

Quoi, Starbucks ? J’aurais pu faire plus original. Oui, mais… l’enseigne est maintenant bien implantée à Paris, on en trouve à tous les coins de rue. Alors quitte à s’adonner au plaisir du café latte vanille de la sirène, c’est ce Starbucks là que vous devez choisir.

Juste à côté de l’Opéra, sur le Boulevard des Capucines, ce Starbucks possède un décor royal. Plafonds peints, dorures, grands lustres, le géant américain joue ici les grands princes Versaillais.

Starbucks, 3 boulevard des Capucines

Voir une pièce de théâtre place Edouard VII

Descendre la rue Edouard VII, longer les élégantes façades en bois et goûter le luxe de ce cocon de calme à deux pas de boulevards bien plus remuants. C’est un des plaisirs que réserve ce quartier. Au bout de la rue, la belle place Edouard VII où se trouve l’un des plus célèbres théâtres de Paris, l’Edouard VII.

Marqué par l’héritage de Sacha Guitry, ce théâtre accueille aujourd’hui les pièces les plus attendues de la saison, avec les têtes d’affiche propre à attirer les foules. C’est ici par exemple que s’est joué le Prénom, ou plus récemment Un Dîner d’Adieu. En ce moment, c’est Le Mensonge avec Pierre Arditi (un habitué de ce théâtre) et Evelyne Bouix qui reçoit de très bonnes critiques. Une bonne idée de sortie pour votre prochaine soirée…

Théâtre Edouard VII, place Edouard VII

Et voici quelques idées supplémentaires :

Acheter des cookies chez Millie’s Cookies, au métro Opéra, impérativement par boîte de 12 !
Déguster de bons plats Japonais dans la célébre cantine Higuma, qui a ouvert une adresse Boulevard des Italiens
Goûter un bon petit plat de la cuisine française du Drouant, une institution
Acheter des chocolats chez JP Hevin ou chez Pierre Marcolini, extase à la clé
Faire le plein de basiques chez Uniqlo, l’immense flagship de la marque japonaise

J’ai rassemblé toutes les adresses de ce city-guide ci-dessous.

Ainsi s’achève notre balade, je termine avec la touche moderie : pour ce city-guide j’avais sorti mon tutu parfait Mademoiselle R (La Redoute), mon perfecto Naf Naf (très vieux), un chemisier noir Caroll (vieux aussi), mes mocassins à paillettes Mellow Yellow (qui ont brillamment ressuscité après avoir absorbé trois litres de pluie), mon sac Charlie Tammy et Benjamin.

Et pour finir, un immense merci à Agathe !

Retrouvez les autres city-guide :

Bonnes adresses à Montorgueil
Bonnes adresses autour du Louvre
Bonnes adresses autour de la place des Vosges

 

A lire aussi

Où manger de bons hot-dogs à Paris ?

administrateur

City-Guide Paris : bonnes adresses à République

administrateur

Pause Disney

administrateur

The Town : tatouages, flingues et gros muscles

administrateur

City-Guide Paris : que faire autour du Louvre ?

administrateur

City-guide Paris : bonnes adresses à Arts et Métiers

administrateur